Notre démarche

genyUN CONSTAT

La démarche de création implique certaines règles qui ne s’accordent pas forcément avec celles qui régissent le travail salarié ou les activités marchandes. Il reste donc difficile pour un créateur d’être « rentable » au sens productiviste communément employé, ou de se trouver dans un rapport hiérarchique de subordination tel qu’il se pratique ordinairement dans le salariat.

En tant qu’activité souvent solitaire, la création tend à isoler son sujet. Ce phénomène se trouve alors exacerbé aujourd’hui par l’hyper-individualisme ambiant qui soumet alors tout créateur à une difficulté supplémentaire pour se réaliser.

La création obéit aux lois de croissance naturelles. La première période juste après la naissance reste la plus fragile; elle nécessite des conditions favorables pour que le développement puisse se faire normalement. Une exigence de rentabilité rapide et de rationalité excessive risque trop souvent de nuire au processus, la création a besoin de liberté, d’enthousiasme, de réussites et d’échecs assumés, de foi, de folie et de passion, mais elle sait aussi accepter le risque et l’insécurité… jusqu’à un certain point.

Il reste nécessaire qu’un riche terreau de créateurs ait les capacités de se développer, quand bien même la plupart d’entre eux ne seront jamais connus du grand public. Une organisation sociale ayant tendance à rendre trop compliquée la vie des anonymes de la création semble difficilement viable à long terme. Il est donc utile de créer des conditions matérielles et psychologiques capables de favoriser ce développement.

Il apparaît aujourd’hui que, dans l’opinion courante, la capacité de création soit perçue comme une particularité réservée à une « élite » et ne concerne pas le commun des mortels. Nous pensons au contraire qu’il s’agit d’une faculté essentielle de notre humanité pour développer ce que chacun de nous a de meilleur en lui, et qu’il s’agit davantage d’un processus que d’une forme particulière : tout ce qui appartient à notre existence peut participer ou non de ce processus, chacun étant à même de le comprendre par l’expérience.

Pain_2NOTRE PROPOSITION

Seul, on ne peut rien, mais ensemble, tout devient possible. La difficulté à résoudre pour la démarche du créateur est celle de la juste articulation entre la liberté individuelle nécessaire et le besoin vital d’une solidarité collective. Si le groupe impose absolument ses règles, l’acte créateur devient trop difficile. Si l’individu impose sa loi au groupe, le collectif tend à se dissoudre et ne peut donc plus exercer sa solidarité active.

L’association BARCAROLLE, en tant que collectif de créateurs conscients du soutien qu’ils peuvent s’apporter mutuellement, propose un type de fonctionnement soucieux de ces difficultés, et place en avant une volonté d’accompagnement pour chacun de ses membres dans son initiative créatrice, surtout dans la phase de démarrage. Il s’agit en quelque sorte d’un collectif de petites entreprises individuelles et solidaires agissant dans le domaine culturel au sens large. L’association, gérée horizontalement par ses membres actifs initiateurs de projets, met à disposition de tous ses membres (actifs et participants) un ensemble d’outils dont le mode de fonctionnement vise à assurer la viabilité du collectif tout en protégeant l’initiative et la liberté individuelle.

L’association étant elle-même un processus de création en cours, elle offre à chacun de ses membres, actifs ou simples participants, l’opportunité d’y participer et de s’y initier pour lui-même, et ainsi de découvrir concrètement ses propres capacités créatrices.

NOS BESOINS

Pour réaliser ses objectifs et se développer, l’association BARCAROLLE a aussi besoin de financeurs qui, conscients de l’importance des créateurs dans la société et aussi de la difficulté à accorder le processus de création avec les exigences de rentabilité, s’engagent à soutenir notre démarche par diverses initiatives, l’essentiel étant de bien garder l’accent d’un tel engagement vers tout ce qui peut soutenir le processus de création plutôt que la visée du profit. La richesse du créateur c’est sa propre création et il sait la plupart du temps se contenter de peu pour sa propre subsistance. Il n’est donc pas très difficile de lui apporter le petit coup de pouce nécessaire pour le protéger d’une précarité trop insupportable.

Nous sommes donc ouverts à toute proposition allant dans ce sens. Nos démarches actuelles nous guident vers la rencontre de la Finance éthique (NEF, MAIF etc.), la recherche de donateurs et l’utilisation de plate formes participatives pour compléter les revenus actuels des activités, aider ainsi aux investissements nécessaires pour les accroître progressivement, et donc rendre possibles les projets mis en œuvre.

LES MOYENS ACTUELS OFFERTS

Si notre projet vous intéresse, vous pouvez le soutenir de diverses manières :

  • par un don ponctuel ou régulier qu’on désignera plus précisément par le terme de « mécénat citoyen »

  • par un prêt (sans intérêt) à l’association

  • en participant à une ou plusieurs de nos souscriptions

  • en achetant nos produits et services

  • en participant aux activités proposées

  • en payant une cotisation annuelle et en devenant ainsi « membre participant » de l’association

  • en mettant à disposition des compétences utiles

  • … ?

En retour l’association offre aussi divers avantages à ses soutiens à la mesure de l’aide effective apportée.