L’éco-pain, d’accord!

Santé et prévention

Blog : Stéphane Collin

  Si vous voulez suivre l’aventure de la construction du four à pain

Fabrication artisanale de pain au levain

Pain_2

Le pain est cuit au feu de bois

Je fais du pain au levain naturel, cuit dans un four à bois. Je fais tout à la main, zéro machine ! Avec mon ingrédient secret… beaucoup beaucoup d’amour ! Et je fais également des brioches, aussi à la main. Tous mes produits sont bio ! Et je travaille avec de la farine de blés anciens ou semi-anciens, excellente pour la santé : 3 à 6 fois moins de gluten que dans la farine de blés modernes, donc beaucoup plus digeste, plus assimilable par l’organisme et plus riches en protéines et autres valeurs nutritives. Si vous souhaitez prendre soin de votre santé, ce pain devrait répondre à vos exigences. En effet, comme je l’explique autour de moi, « je ne vends pas simplement du pain, je vends de la santé ! »

Mon histoire, ma démarche :

comment j’en suis venu à faire du pain ?

Tout d’abord, ma démarche est une démarche de santé. Mais pour bien comprendre, commençons par le commencement…
J’ai 48 ans aujourd’hui avec une expérience de 30 années dans la relation d’aide :

Sapeur pompier pendant 15 ans dont 8 années en tant qu’opérateur au central d’appels 18 pour traiter les appels de demande de secours. Afin de faire face au stress intense de la profession, je me suis formé comme Praticien en Pédagogie Perceptive (PPP ), une méthode psycho-corporelle (issue de la fasciathérapie… d’où ma dénomination « Steph le fascia-boulanger ») qui m’aide à prendre soin de moi et à entreprendre un travail d’introspection très profond. Tout ce travail m’a permis d’acquérir une certaine « solidité intérieure » et une meilleure stabilité face aux événements de la vie (professionnels et personnels) tout en développant de nouvelles qualités relationnelles, rendant ainsi ma pratique professionnelle encore plus humaine.

Passionné par mon travail d’opérateur 18, je me suis spécialisé dans la gestion du stress au téléphone pour répondre à un besoin d’efficacité lors de la réception des appels pour demandes de secours au central d’appels téléphoniques. C’est ainsi que j’ai formé les opérateurs 18 (190 opérateurs sur 4 années) pour améliorer la qualité de réception d’appels d’urgence. Ma spécialité était orientée tout particulièrement vers la gestion des conflits au téléphone, un vaste programme qui m’a toujours passionné, et encore aujourd’hui (d’ailleurs je suis en train de développer en parallèle un projet qui me tient à coeur sur ce vaste sujet).

Depuis que j’ai quitté la grande famille des sapeurs pompiers (en 2006), j’exerce une activité en cabinet (les 10 dernières années) où j’accompagne des personnes en souffrance physique et /ou psychiques ou en développement personnel. J’ai eu entre autre la chance d’exercer mon art durant 5 années dans un cabinet médical à Compiègne (43 rue de Soissons) en étroite collaboration avec une équipe pluridisciplinaire de médecin, psychologue, psychiatre et praticienne en médecine traditionnelle chinoise.
J’ai animé également de nombreux stages de méditation et de gymnastique sensorielle, tout un travail spécifique sur la conscience corporelle. Je vais d’ailleurs bientôt proposer de nouveaux stages.

J’ai eu aussi une expérience d’AVS (Auxiliaire de Vie Social) à domicile d’un an et demi jusque août 2016 au sein de l’association ADomicile 60. Cela fut aussi une expérience très enrichissante sur le plan humain. Puis j’ai fait le choix de quitter cette institution pour revenir davantage sur ma pratique de cabinet et avec de nouvelles idées de projet en tête.

C’est justement à cette période qu’une rencontre magique a eu lieu…
Un ami, (François pour ne pas le citer, maraîcher de notre AMAP) me présente Jacques Desnoyelles, un vieux boulanger de 75 ans qui cherche désespérément depuis 3 ans quelqu’un de motivé pour lui transmettre tout son savoir-faire avant d’arrêter définitivement son activité. Clin d’oeil du Destin ?… Cadeau de la Vie ?… (je faisais déjà du pain depuis 2 ans de manière autodidacte) Cette rencontre inattendue va bien au-delà de tous mes rêves : plus qu’un métier, Jacques me transmet tout son amour et sa passion pour savoir faire du bon pain bio. Sa transmission vient alors enrichir ma pratique à chaque nouvelle fournée, m’apportant toujours plus de compréhension et de précision dans mes gestes jusqu’alors intuitifs . Quand je pense à cette rencontre improbable avec Jacques, il me revient à l’esprit cette belle citation : « Quand le disciple est prêt, le Maître apparaît… »

Jacque_Othis_2016_marché_gourmand

Avec Jacques au marché gourmand d’Othis (décembre 2016).

Comme je l’expliquais au début, faire du pain aujourd’hui provient d’une démarche de santé. Depuis 10 ans je m’intéresse à l’alimentation : « que ton aliment soit ton seul médicament » disait Hippocrate. D’où mon adhésion et implication dans une AMAP pour nourrir mon organisme d’aliments sains (et cultivés avec énormément d’Amour de la part de François mon maraîcher). C’est tout naturellement que j’en suis venu à m’intéresser au pain et à la confection du pain, 2 ans avant cette rencontre improbable, la rencontre de Jacques. J’ai donc eu cette chance inestimable d’obtenir une formation personnalisée, sur mesure. Et il faut savoir que son grand-père était déjà boulanger… ce qui nous amène dans les années fin 1800… Jacques m’expliques beaucoup de choses, avec beaucoup de détails, notamment sur la farine, l’histoire de la farine. Je prends régulièrement des notes lorsqu’il m’explique, me raconte. Tout cela est passionnant !


Aujourd’hui en attendant de trouver un lieu où m’installer, Jacques me laisse tout à disposition : son four, son matériel et ses accessoires. Générosité et partage reflètent bien la personnalité de Jacques, et c’est ce qu’il m’insuffle également dans sa transmission.
Cela fait quelques mois que je travaille chez Jacques, et je trouve cela très confortable pour démarrer (depuis janvier 2017). Car je sais qu’en cas de doute, de difficulté ou de coup dur, Jacques n’est jamais très loin. Et puis le simple fait de sentir sa présence bienveillante me rassure, me met dans de bonnes conditions pour faire du bon pain.

Voici donc mon histoire, avec un petit bout de celle de Jacques.

Steph1

Le feu…mon ennemi d’autrefois…devenu aujourd’hui mon allié.

Stéphane Collin – janvier 2019

Contact :

santeetprevention

@gmail.com

*

Rendez-vous sur mon blog